Nucléaire de 4e génération : newcleo et NAAREA annoncent la création d’un partenariat stratégique et industriel

Paris, France – 16 janvier 2024 – newcleo et NAAREA annoncent la création d’un partenariat stratégique et industriel dédié au nucléaire de 4e génération.

Share this article

Paris, France – 16 janvier 2024newcleo et NAAREA annoncent la création d’un partenariat stratégique et industriel dédié au nucléaire de 4e génération. Cette initiative vise à répondre aux besoins spécifiques des réacteurs de 4e génération en cours de développement. Ce partenariat a pour ambition d’accompagner l’ensemble de ces acteurs dans leur déploiement industriel, technologique, scientifique et réglementaire. Il s’inscrit dans une démarche complémentaire à l’indispensable alliance industrielle pour les SMR, prochainement lancée par la Commission Européenne.

Les deux premiers lauréats de l’appel à projets « réacteurs nucléaires innovants » de France 2030, newcleo et NAAREA, unissent leurs forces pour accélérer le développement de leurs technologies : newcleo développe un mini-réacteur à neutrons rapides refroidi au plomb (30MWe puis 200MWe) et NAAREA un micro-générateur nucléaire à neutrons rapides et sels fondus (40MWe, 80MWth). Bien que distinctes, ces deux technologies de réacteurs de 4e génération permettent toutes deux l’utilisation des combustibles usagés de la filière conventionnelle, assurant ainsi une fermeture complète du cycle du combustible. newcleo comme NAAREA envisagent une commercialisation de leurs solutions à horizon 2030.

Ce partenariat stratégique et industriel a vocation à s’ouvrir à tous les acteurs impliqués dans la conception et le déploiement industriels de réacteurs à neutrons rapides de 4e génération, dans les domaines de coopération suivants :

  1. Le Cycle du Combustible : l’accès aux combustibles nucléaires usagés (notamment la séparation des transuraniens (Pu-AM)), le développement et la mise en œuvre d’une chaîne d’approvisionnement pour le retraitement des combustibles usés.
  2. Le Financement des Infrastructures liées au Cycle du Combustible : au travers du développement de partenariats publics-privés.
  3. La Recherche : le développement d’une plateforme commune de recherche et développement (échangeurs thermiques, matériaux, etc.) et la facilitation du financement au niveau européen.
  4. Le Développement Industriel : par l’optimisation et l’accompagnement des procédures auprès des autorités de sûreté et de sécurité, l’accès aux outils de calcul scientifique notamment pour les démonstrations de sûreté, la mise à disposition des sites des centres d’essais pour les futurs prototypes (y compris les laboratoires associés), le développement et la mise en œuvre des installations d’essais mutualisés.

Cette collaboration intégrée sur les plans industriel, technologique, scientifique et réglementaire permettra à newcleo et NAAREA, puis dans un second temps à d’autres acteurs, de mutualiser leurs efforts pour accélérer l’innovation dans le domaine du nucléaire de 4e génération, mais aussi gagner en efficience, tout en conservant leurs deux technologies et leurs spécificités.

Dans le cadre de ce partenariat, des initiatives communes pourront être nouées avec l’ensemble de l’écosystème nucléaire français afin de faciliter les prises de décision nécessaires pour mener à bien la transition énergétique via un mix incluant une énergie nucléaire durable et innovante.

Stefano Buono, cofondateur et Président-directeur général de newcleo : « En unissant nos forces, newcleo et NAAREA encouragent l’essor et le déploiement d’une technologie nucléaire de 4e génération en Europe. Cette collaboration renforce notre engagement commun en faveur de l’innovation et de la durabilité dans le secteur nucléaire ».

Jean-Luc Alexandre, président-fondateur de NAAREA : « À travers ce partenariat industriel, NAAREA et newcleo enclenchent une dynamique commune d’accélération de leur développement en apportant une réponse conjointe et coordonnée aux demandes des pouvoirs publics quant à la nécessité d’unir leurs voix pour exprimer des besoins communs. Nos deux entreprises veulent simplifier le travail des pouvoirs publics et in-fine favoriser le développement et le déploiement d’un nucléaire de 4e génération européen, dans un contexte de concurrence mondiale forte ».


A propos de NAAREA :

NAAREA (Nuclear Abundant Affordable Resourceful Energy for All) a été fondée en 2020 par Jean-Luc Alexandre et Ivan Gavriloff pour répondre aux objectifs de souveraineté énergétique, de décarbonation et de mix énergétique. NAAREA développe ainsi une solution énergétique inédite qui va boucler la fermeture complète du cycle : le XAMR® (eXtrasmall Advanced Modular Reactor), un micro-générateur nucléaire à sels fondus et neutrons rapides capable de produire de l’électricité (40 mégawatts électrique) et de la chaleur (80 mégawatts thermiques) qui va brûler le plutonium et les déchets les plus radiotoxiques (d’une durée de vie de plus de 100 000 ans) produits par les centrales nucléaires. Le XAMR® est destiné à être produit industriellement en grande série et installé au plus près des consommateurs que sont les industries de la mobilité, électro intensives et les territoires isolés. NAAREA bénéficie d’un accompagnement du CEA et du CNRS, et d’acteurs industriels comme ASSYSTEM, Dassault System, ORANO, Framatome. Produisant une énergie décarbonée et non-intermittente, pour une mise sur le marché d’ici fin 2030, l’XAMR® de NAAREA ouvre la voie à un nucléaire durable et innovant en faveur de l’indépendance énergétique, de plus de résilience, et d’une économie circulaire. NAAREA est lauréat de l’appel à projet « Réacteurs nucléaires innovants » du plan d’investissement France 2030 et bénéficie du programme d’accompagnement French Tech 2030. 
Pour plus d’informations : www.naarea.fr   

OTHER PRESS RELEASES